Balade avec les Jardiniers de Maubeuge et de la Vallée de la Sambre

Chronique pour « La Sambre » 21 juin 2024 N° 753                                        

A la Ferme du zoo, allée de la Polyclinique à Maubeuge, notre association de jardiniers cultive toutes sortes de végétaux, dont un kiwi. Agé d’une dizaine d’années, il n’avait jamais donné de fruits, malgré la présence d’un pied mâle à proximité. Il méritait vraiment les reproches que nous lui adressions et nous nous interrogions sur son devenir. Fallait-il le remplacer ? Nous hésitions car, il y a quatre ans, nous avions dû le transplanter. Malgré toutes nos précautions, peut-être avait-il souffert du déménagement, ce qui pouvait expliquer sa paresse. Et voilà que, cette semaine, miracle, notre kiwi fleurit. Il porte des fleurs femelles qui sont autant de promesses de fruits.

Fleur femelle

Fleur mâle

On croit parfois que le kiwi est un fruit tropical. Il n’en est rien, le kiwi est une plante de climat tempéré originaire des forêts du centre de la Chine. Comme tant d’autres végétaux, il a voyagé et trouve chez nous des conditions favorables à son développement.

De son nom latin actinida, autrefois surnommé « fraise de Chine », il se présente sous la forme d’une liane d’une rusticité à toute épreuve, supportant des hivers à -20°C. A l’achat, le petit actinida ressemble à un rameau couvert de poils marron clair, enroulé autour d’un petit tuteur. Attention, il est nécessaire d’acheter un pied mâle et un ou deux pieds femelles, que rien ne distingue a priori, si ce n’est l’étiquette fixée sur le pot.

On peut aussi choisir une variété auto fertile.

Après la plantation, si l’actinida trouve l’emplacement à son goût, il va croître de 3 à 5 mètres par an. Il fait preuve d’une vigueur exceptionnelle. N’ayant rien oublié de ses origines forestières, il grimpe sur tout ce qu’il trouve, en particulier sur les arbres, à plus de 10 mètres de hauteur. Il faut donc lui offrir une structure suffisamment résistante sur laquelle il puisse s’accrocher.

L’actinida prend son temps. Après une floraison en juin, les fruits ne se récoltent que fin octobre début novembre, quand ils commencent à devenir moins durs, parfois après la chute des feuilles. Ils continuent à mûrir après la récolte, dans un local frais, sur un lit de paille, pour apparaître à partir de décembre et jusqu’en avril sur nos tables. Un seul sujet peut donner plus de 50 kilos de fruits.

Les kiwis qu’on trouve dans les magasins à partir de la fin du printemps et dans les mois suivants, ont été cultivés dans l’hémisphère sud, principalement en Nouvelle-Zélande.

Le kiwi s’est installé dans les habitudes alimentaires de nos compatriotes. Ils ont bien raison car c’est un fruit plaisant par son goût acidulé, son coloris vert vif ou jaune, sa richesse en vitamines C et E, en potassium, magnésium et calcium.

Association Les Jardiniers de Maubeuge et de la vallée de la Sambre

Site internet : lesjardiniersdemaubeuge.fr

Le kiwi fleurit

Évènements à venir