Proposés et expérimentés par des jardiniers amateurs de toutes origines, ces trucs réussissent chez l'un et pas forcément chez l'autre sans qu'il soit toujours possible de comprendre pourquoi : simplement, les paramètres mis en jeu sont très nombreux et déterminent la réussite ou l'échec. Il est donc important de multiplier les astuces, pour pouvoir les tester et éventuellement en changer. D'autant que, pour rester en vie, l'être vivant est capable de s'adapter... y compris les nuisibles...

Rappels

Décoction : opération qui consiste à extraire les principes actifs d'une plante en la laissant tremper 24h puis en la faisant bouillir 20 mn. Refroidir. Filtrer. Arroser ou pulvériser.

Infusion : opération qui consiste à mettre une plante à macérer dans de l'eau bouillante puis laisser infuser pendant 24h. Filtrer.

Macération : mettre une plante en contact prolongé (3 jours) avec de l'eau pour en extraire les substances à froid. Les plantes ne doivent pas fermenter. Filtrer.

Purîn : les parties utiles d'une plante sont immergées dans l'eau pendant une à deux semaines. Une fermentation doit avoir lieu. Lorsque le liquide est devenu foncé et qu'il ne mousse plus, on peut filtrer et utiliser.

C'est la larve du hanneton qui s'attaque aux racines.

  • Semer des engrais verts de type sarrasin ou colza : les racines sont répulsives pour le ver.
  • Enfouir des feuilles de chou, de navet ou de moutarde, hachées grossièrement. Elles sont répulsives.

Très difficiles à piéger, ou même à éloigner, mulots et campagnols empruntent souvent une partie du réseau de galeries des taupes, d'où des astuces fort semblables.

Difficile à surprendre : la taupe se méfie, contourne, s'adapte...

- Les piéger puis les ramasser, sous des abris divers : pot de fleurs, tuile, planche, sac de jute, demi-pamplemousse retourné...
- Aménager des surfaces rugueuses avec sciure, cendres, coquilles d'oeufs émiettées, coupes de cheveux...

La larve de ce papillon blanc est une chenille qui ronge les feuilles.
- Surveiller régulièrement les dessous des feuilles et éliminer les œufs.
- Cultiver à proximité capucine, mélisse, tomate, menthe, romarin, sauge, tanaisie, absinthe et thym qui repoussent les papillons.
- Etaler des feuilles de fougère sur les choux, pour empêcher les papillons de se poser.
- Pulvériser avec un purin de tiges et de feuilles de tomate.

C'est la « mouche blanche », insecte piqueur et suceur de sève qui pullule sous les feuilles, dans les serres et jardins d'hiver.
- Pulvériser régulièrement de l'eau savonneuse.
- Pulvériser régulièrement une infusion ou une décoction de tanaisie.
- Placer des pièges englués, de couleur jaune.
- Pulvériser régulièrement de l'eau mélangée à de l'huile de colza.

La larve de ce coléoptère inoffensif, c'est le « ver fil de fer » ou « corde à boyau », a la peau très dure.

- Pulvériser, pendant plusieurs jours, une décoction de feuilles de rhubarbe.
- Arroser copieusement les rangs de carottes avec des décoctions de citronnelle, de lavande, de menthe, de tanaisie, dont l'odeur sera répulsive.

- Pulvériser une macération d'orties dès les premières attaques.
- Pulvériser une décoction de feuilles de rhubarbe 3 jours consécutifs.
- Décoction « Jacques Briclet » : préparer une décoction : absinthe, tomate, rhubarbe, prêle, feuilles de noyer (ou l'une seulement de ces plantes). Y faire tremper les jeunes poireaux puis les laisser sécher au soleil pendant 2 à 3 jours avant de repiquer.
- Rue officinale : 500 g de feuilles de rue officinale dans 3 litres d'eau pendant dix jours. Filtrer. Ajouter 1/5 de volume d'eau. Pulvériser ce purin.
- Avant de repiquer, placer 3 grains de poivre au fond du trou de plantation.
- Épandre à la volée de la cendre de bois sur le terrain avant de repiquer.
- Plantes associées : asperge, carotte, céleri, fenouil, fraisier, laitue, serpolet, tomate.

Lutter contre les fourmis c'est déjà lutter contre les pucerons.

Brun rouge, il se dissimule sur les pommlers sous une épaisse toison laineuse blanchâtre.

- Dans un litre d'eau, mélanger 10 cl d'alcool, 50 g de savon  noir, une cuillère à café d'huile. Pulvériser en imbibant copieusement la toison laineuse.
- Pulvériser le purin de fougère non dilué.
- Insecticide "Paut Delmotte" : 10 litres d'eau, 400 g de cristaux de soude, 400 g de sovon noir, deux cuillères à soupe de soufre. Arroser et pulvériser.

Les purins sont des liquides noirâtres d'odeur puissante obtenus par macération plus ou moins prolongée de diverses plantes dans l'eau.

Dans les allées, entre des dalles :
- Deux poignées de gros sel dans 10 l d'eau. Arroser avec une rampe. Renouveler.
- Eau bouillante de pommes de terre cuites à la vapeur. Renouveler.

- Dissoudre quelques paillettes de savon de Marseille ou une cuillère à soupe de savon noir ou quelques gouttes de produit vaisselle, dans un litre d'eau. Pulvériser.
- Mélanger une cuillère à soupe d'huile d'olive à 1 litre d'eau. Pulvériser.

Entre autres...

La fougère mâle: On prépare les feuilles en purin : 1 kg de feuilles fraîches dans 10 l d'eau.

L'ail : En infusion : 75 g de bulbes hachés dans 10 l d'eau.

Top