Fabrication de nichoirs pour les mésanges : 25 janvier 2014

Les Jardiniers de Maubeuge et de la vallée de la Sambre organisent régulièrement des séances de fabrication de nichoirs pour les mésanges sous la direction de Hugues Pagnier

En fin d’hiver, c’est le moment de préparer un nichoir à installer dans son jardin.

En s’y prenant tôt, les oiseaux auront le temps de se familiariser avec cet objet. En leur offrant le gîte et le couvert, on multiplie ses chances de voir des mésanges prendre leur envol chez soi.

 

 Nichoir 01

L’association fournit les matériels (bois et visserie) en kit. Elle guide chacun dans le montage.

Enfants accompagnés bienvenus.

Pour réussir votre nichoir quelques conseils à suivre :

La fabrication du nichoir

1° Utiliser un bois résistant à l’humidité (sapin du Nord) car le nichoir subira les intempéries. Les angles seront passés au papier de verre afin d’éviter les échardes mais l’ensemble ne doit pas être trop lisse.

2° Le trou d’envol aura un diamètre très précis en fonction de l’espèce que vous souhaitez attirer. Pour des mésanges, le trou sera de 28 mm à 33 mm selon la variété (mésange bleue ou mésange charbonnière). Seule exception, le rouge queue à front blanc demande un trou ovale car il a de longues pattes.

Ces oiseaux sont de précieux auxiliaires pour les jardiniers. Ils dévorent de grandes quantités de pucerons. Le trou d’envol doit être situé dans la partie supérieure du nichoir. Si nous n’avons pas de tarière pour faire les trous, il est possible de découper un carré aux mêmes dimensions dans le coin supérieur du nichoir.

Pour protéger le nichoir, surtout ne pas le peindre mais plutôt le traiter à l’huile de lin.

La pose du nichoir

Pour les mésanges, nous pouvons l’installer partout dans le jardin.

Il est judicieux de le poser dans un endroit qu’il est possible d’observer depuis une fenêtre sans déranger les oiseaux.

Le mettre à bonne hauteur, entre 3 mètres et 6 mètres de haut, mais surtout pas posé sur une branche, ce qui faciliterait la prédation. Donc le suspendre dans le vide en le fixant par un fil de fer ou une corde synthétique, ou sur le tronc d’un arbre. Un morceau de mousse ou de bois mort servira de tampon entre l’arbre et le nichoir.

L’orientation idéale est plein sud. Eviter surtout l’ouest car les pluies dominantes inonderaient le nichoir.

Choix de l’arbre

Evitons les essences à écorce humide (hêtre, sapin, etc) et si possible implantons le nichoir dans une cépée en essayant de le fondre dans la végétation.

Surtout pas de clous ni de vis qui blesseraient l’arbre.

En suivant ces conseils, vous avez toutes les chances d’observer une nichée de 5 à 10 petites mésanges au printemps.

Nichoir 03

Top